Historique

D’après des recherches de Anne-Sophie Muller (juin 2000)

1925 – 1948

Il n’est pas possible de résumer en quelques lignes une histoire aussi riche en événements que celle du Ski-Club Montreux-Glion-Caux.

Et pourtant, il y a 89 ans, précisément le 29.12.1925, se sont réunis au Buffet de la Gare de Caux Otto Kurzen, Henri Mury, Otto Erberspächer, Henri Faucherre, Henri Zumbrunnen, Ami Parisod et Léon Vauthex fils, aux fins de fonder le Ski-Club Caux-Glion, même si, à cette époque, le ski était d’avantage un moyen de locomotion qu’un sport.

A la fin de la première saison, 35 membres actifs et 5 passifs étaient inscrits, un concours pour enfants était organisé et des insignes commandés, tandis qu’une patrouille participait aux concours militaires mis sur pied à Orgevaux.

En 1926, le Ski-Club s’affilie à l’Association Suisse des Clubs de ski, organise deux ans plus tard le premier concours de printemps à Naye et collabore en 1930 à la fondation de l’Association Romande des clubs de ski.

En 1931 paraît le premier et unique bulletin de 1931, suivi en 1934 d’un second numéro, avant de connaître le rythme de croisière de 6 numéros par an, puis des 4 numéros actuels.

En 1932, le tremplin de saut de Caux est inauguré, suivi trois ans plus tard par celui de Jaman, dont l’existence se limitera à 3 saisons, l’électrification de la ligne de chemin de fer ayant raison des envols de nos skieurs. Le tremplin de Caux sera quant à lui abandonné en 1949.

En 1937, le Ski-Club prend le nom de Ski-Club Caux-Glion-Montreux. Un an plus tard, les premiers cours de gym sont donnés aux membres, tandis que la Piste du Diable est officiellement consacrée en 1939.

L’esprit de compétition commence à gagner le Ski-Club en 1942 avec le premier succès junior au niveau des championnats suisses grâce à Johnny Auberson en descente en 1944. A cette date, le Club compte 532 membres et crée un service de secours en 1945.

Durant la saison 1947-1948, le Ski-Club prend le nom actuel de Ski-Club Montreux-Glion-Caux et regroupe près de 800 membres dont certains se placent aux premiers rangs lors des différentes disciplines du 18ème concours romand, exploits réitérés d’ailleurs les années suivantes et même au niveau national. Deux ans plus tard, on compte 1000 membres, dont 200 jeunes.

1951 – 1969

Le 14 janvier 1951, le Ski-Club organise le 1er Loto et loue l’Hôtel des Rochers-de-Naye pour fêter dignement ses 25 ans !

De 1952 à 1956, les concours (Derby de la Piste du Diable, Grand Prix de Montreux, Ski d’Or) alternent avec les courses touristiques et les compétitions romandes et nationales auxquelles de nombreux membres participent avec grand succès.

En 1957, les membres de la FSS obtiennent des réductions sur de nombreux chemins de fer de montagne et l’on reparle d’un nouveau ski lift à la Combe de Jaman. A Hauts de Caux, l’arbre de Noël laisse croire aux tout jeunes membres du Ski-Club que le vénérable Père Noël vient de descendre péniblement la Piste du Diable !

L’idée du concours ski-neige-ski-eau est lancée en 1958 et réalisée en 1962. Le Ski d’Or naît quant à lui en 1959.

En 1960, le Ski-Club compte 1019 membres, dont la moitié démissionnera un an plus tard suite à la suppression du tarif préférentiel sur les remontées mécaniques. On ne comptera plus que 540 membres en 1961, date à laquelle se déroule le dernier Grand Prix de Montreux après 32 éditions !

Le 7 mars 1962 naît le Groupe des Anciens avec déjà 45 membres. La même année, un rallye automobile d’automne est crée, remplacé 7 ans plus tard par des rallyes à pied.

Le Concours des Écoliers rassemble en 1963 160 participants, tandis que les membres se mesurent lors de différents concours, parmi lesquels on trouve un slalom nocturne intitulé « Elle et Lui ». En 1964, le programme de la saison a été passablement modifié suite au manque de neige.

André Büla, après avoir été chef OJ pendant 3 ans, est nommé Président. Le Ski-Club compte alors 308 membres et 80 jeunes.

La descente aux flambeaux avec fondue est introduite en 1968, de même qu’un slalom parallèle aux Hauts de Caux. En 1969, le Ski-Club participe au nettoyage de la Piste du Diable avec le syndicat des pistes de ski de Caux-Naye.

1977 – 1979

Saison 1977-1978 : Saison de mauvais temps qui n’empêche pas le déroulement du concours des Écoliers et des Minimes avec plus de 100 participants, même si les cours de skis pour les OJ rencontrent peu de succès. Il est vrai que le Ski-Club compte 6 OJ. Le concours interne se termine par un repas au Col de Jaman avec un nouveau sport : le lancer de la tarte à la crème.

En 1970, une délégation costumée du Ski-Club défile lors du cortège du 1er août. Une section de ski de fond et un groupe de compétition pour les jeunes sont créés.

En 1971 et 1972, le Ski-Club organise bal et cantine du 1er août, tandis que le groupe compétition porte ses fruits lors de compétitions régionales.

Le 27 mai 1972 est créé le concours du Merdasson qui est suivi d’une broche aux Gresalleys. André Büla est nommé à la tête de l’ARS et siège au Comité Central de la FSS.

Les activités, toujours aussi nombreuses, se perpétuent et les cotisations augmentent en 1975. Merci à Jean-Lou Mettler pour son historique des 50 premières années.

Saison 1975-1976 : On peut se féliciter de l’excellent déroulement du 50ème anniversaire à l’Hotel Victoria qui laisse d’excellents souvenirs aux 80 participants. Jean-Jacques Cevey et Marc Chessex donnent deux challenges qui sont attribués lors d’un concours ouvert à tous appelé le « 1er Championnat Montreusien de ski alpin » et dont la première édition eut lieu le 14.3.1976. Le chef S.O.S Willy Hediger souhaite placer des panneaux indiquant l’heure de fermeture des pistes et recrute une dizaine de membres pour le service S.O.S. Ces derniers circulent gratuitement sur le train mais sont chargés de la sécurité des pistes du Diable, Jaman et Naye. Ils sont d’ailleurs formés à cet effet. Le Grand Prix du Merdasson suit de peu le slalom géant du Ski d’Or qui est piqueté sur la Perche au mois de mai. Un bonnet à l’effigie du Ski-Club est mis en vente.

Saison 1976-1977 : Les cours à la salle de gym de Glion et du Collège de Vernex regroupent plus de 40 jeunes dont une partie participe au programme très soutenu de la section fonds du Ski-Club.

Saison 1978-1979 : Piste Vita, rallye, loto, slaloms nocturnes, concours habituels, gym à la Maladaire et renaissance du concours combiné ski-neige et eau après quelques années de sommeil.

1979 – 1985

Saison 1979-1980 : Le 1er Superstar est né ! Deux jours de cours de skis sont donnés aux Rochers-de-Naye à tous les membres intéressés, et il y en a beaucoup ! Suite au jumelage de Montreux et de Wiesbaden, une délégation de skieurs de Wiesbaden est accueillie par le Ski-Club pour participer au Concours Populaire dont la Finale est organisée aux Rochers-de-Naye. Le concours du Merdasson est suivi d’une compétition d’un autre genre, l’élection de Miss Tarte aux Abricots ! Et on peut acquérir des pulls à l’effigie du Ski-Club.

Saison 1980-1981 : 2ème Superstar avec obligation de participer à 3 des 5 épreuves pour figurer au classement général (cross, natation, ski de fonds, deux épreuves de slalom nocturne aux Hauts de Caux). Les résultats des épreuves remplissent les pages du Bulletin avec un total de 68 participants.

Saison 1981-1982 : Quelques améliorations sont apportées au Superstar, telles que les points (50 points au premier, 47 au second.) et la suppression de l’obligation de participer à certaines épreuves pour figurer dans le classement général. Et cela marche !

Saison 1982-1983 : Neige capricieuse, Superstar bien suivi, au contraire d’ailleurs des multiples manifestations organisées pour les OJ toujours peu nombreux. On nous explique la formule mathématique du calcul des points pour le combiné Ski Eau Ski Neige.

Saison 1983-1984 : On fait de la publicité pour trouver des OJ et des cours de ski avec vidéo. La Finale du 6ème Championnat Populaire Romand est organisée aux Rochers-de-Naye. Après 20 ans de présidence, André Büla nous annonce son départ. Il sera nommé Président d’Honneur un an plus tard. Lui succède Jean-François Bonjour.

Saison 1984-1985 : Le bulletin s’épaissit puisqu’on lui rajoute quatre pages. La gym a lieu à Glion. Huit coureurs ont pris une licence pour participer aux concours FSS, 60 jeunes ont pris le départ du Concours des Écoliers et 15 aux Minimes, alors que le Club ne compte que 7 OJ. Février 1985 restera gravé dans les mémoires pour ses colossales chutes de neige.

1985 – 1990

Saison 1985-1986 : On retiendra de cette saison la gigantesque organisation de la première épreuve OJ aux Rochers-de-Naye comptant pour le concours de sélection régional, ce qui devait inciter le développement d’un mouvement de très jeunes compétiteurs au sein de notre Ski-Club. Plus de 160 participants, autant de spectateurs, si ce n’est plus et de sacrés doses d’imagination et de connaissances techniques ont été nécessaires pour réaliser ce qui, à première vue, semblait irréalisable. Les participants au Superstar ne manquent pas non plus d’imagination pour améliorer les performances de leurs luges. Au final, plus de 70 membres classés. On nous annonce l’arrivée d’un ratrac capable de monter jusqu’à Chamossalaz, tandis qu’on évite toute polémique à propos de la Piste de Bob de Gresalleys. Une nouveauté encore : les membres qui participent le plus souvent aux manifestations du Ski-Club sont récompensés car chaque activité a un nombre précis de points. Mais le résultat n’est pas publié dans le Bulletin. Ce dernier contient désormais une nouvelle rubrique, intitulée Potinski ! et il modifie son aspect extérieur : de bleu ciel il passe à jaune soleil puis il passera à blanc neige quelques mois plus tard.

Saison 1986-1987 : Jean Ganguin prend sa retraite, après 40 ans passés notamment à éditer le bulletin du Ski-Club. Catherine Wyttenbach est 3ème au Championnat suisse de ski sur herbe. Le rallye auto, la descente aux flambeaux et le superstar avec la présence d’une cinquantaine de membres ont lieu.

Saison 1987-1988 : Le Ski-Club organise aux Rochers-de-Naye la finale du 10ème Championnat Populaire romand, en plus des habituelles manifestations qui auront été perturbées par l’absence de neige. Un local fermé aux Rochers-de-Naye est mis à la disposition du Ski-Club et le mouvement OJ s’agrandit avec l’arrivée de 24 jeunes, ce qui fait un total de 35 OJ, grâce à une rencontre orchestrée par Valérie Migné avec les parents.

Saison 1988-1989 : Les activités hors neige se multiplient avec notamment le Superstar et la gym du mercredi soir. Le Ski-Club acquiert un matériel de chronométrage. François Mury et Yann Anderegg seront les deux chronométreurs officiels du Ski-Club.

Saison 1989-1990 : Le manque de neige va perturber grandement le bon déroulement des manifestations et même être la cause de l’annulation du Concours populaire. On remplace le ski par des tours en VTT et des entraînements en salle avec une moyenne de 25 participants.

1990 – 1997

Saison 1990-1991 : Le bulletin du Ski-Club arbore un nouvel habit grâce à François Mury. Les statuts sont réactualisés, et la neige revient timidement. On compte 55 OJ et 69 participants au Superstar. Saison 1991-1992 : On répare la cabane du chronométrage à Naye, on chronomètre le Bol d’Or, on défile le 1er août à Glion et on foire aux Planches, telles sont les activités non hivernales du Ski-Club. André Büla devient Président des Anciens, tandis que la Présidence du Ski-Club est assurée par une Commission de trois membres en attendant de (re) trouver.Jean-François Bonjour.

Saison 1992-1993 : Le char du 1er août du Ski-Club restera dans les annales : le ski sur goudron est en effet pénible pour les biceps. La finale de la 15ème édition du championnat populaire est organisée aux Rochers-de-Naye, de même que la finale européenne des concours de ski de l’European University. Un nouveau logo stylisé de la Combe de Naye est proposé et apparaît dès la saison suivante dans le bulletin du Ski-Club.

Saison 1993-1994 : De jeunes snowboarders font leur entrée dans le Ski-Club, et Catherine Forclaz reprend la direction de la gym après Catherine Mury. Seule la fondue de la descente aux flambeaux a lieu et le brouillard a été la cause de l’annulation du concours Populaire.

Saison 1994-1995 : Le Superstar et la tenue d’une cave à la Foire des Planches sont abandonnés faute de combattants. Le MOB accorde 10% de réduction sur les abonnements de saison de skis des membres du Ski-Club. La descente aux flambeaux a enfin lieu, après quelques années de disette neigeuse. La série des WE de deux jours en janvier a commencé au plus grand bonheur des participants. Entre l’organisation des concours et la Broche de fin d’année se placent de nombreuses sorties à skis.

Saison 1995-1996 : La Piste du Diable est le thème choisi pour le défilé du 1er août des jeunes membres du Ski-Club. C’est un joli succès. Le nettoyage des pistes voit la participation de plusieurs membres. La modification des tarifs postaux oblige le Comité du Ski-Club à modifier le nombre de bulletins qui passe de 6 à 4 par an et à n’adresser qu’un seul bulletin par famille. Et ce n’est pas facile de gérer un budget avec un poste qui augmente de 420 % !

Saison 1996-1997 : Les stamms mensuels ont été annulés après trois séances trop peu suivies, ce qui n’est pas le cas pour la descente aux flambeaux, le week-end et les différentes sorties. On parle de carving et de snowboard.

1997 – 2000

Saison 1997-1998 : La participation des jeunes à la gym du mercredi soir est un succès complet et les sorties sont adaptées aux exigences des tout jeunes skieurs et snowboarders. Le Groupement des Anciens se porte bien. Un concours des Forestiers vaudois est organisé aux Rochers-de-Naye. Que de monde !

Saison 1998-1999 : Et le Superstar repart, avec des épreuves variées (raquettes à neige et de tennis, VTT, cross, gymkhana et skis entre autres). La météo joue des tours et le concours des Écoliers a finalement lieu en même temps que le concours Populaire après avoir été renvoyé deux fois. La sortie sur neige de 2 jours rencontre toujours un succès croissant, de même que la gym pour les 6-14 ans (entre 25 et 32 participants) et pour les 15-77 ans (entre 5 et 40 participants).

Saison 1999-2000 : Les sorties pour les petits augmentent, comme d’ailleurs leur présence à la gym, ce dont on se réjouit.

2000 – 2015

Saison 2000-2001

Le Groupe de Compétition Riviera est créé à l’initiative de Jacques Reymond et Erika Hess (futur Rivieraski). Il s’agit d’un groupe d’entraînement de ski alpin réunissant les athlètes des Ski-clubs QND, Blonay et MGC.

Saison 2004-2005

Premier week-end organisé pour les jeunes de 10 à 20 ans. La forte participation des membres illustre la bonne dynamique du club.

Le nouveau téléski de Jaman est opérationnel à partir du début de saison. Un investissement important de la commune pour assurer le ski dans la région avec des infrastructures modernes.

Saison 2005-2006

Grégoire Marguet met en place une structure freestyle avec des cours prévus pour les jeunes de 8 à 16 ans (ski et snowboard). Il s’agit de la première structure en Suisse romande qui propose des cours de ce type dans un club. Dès lors, le club comprend 2 orientations pour les compétiteurs, le ski alpin et les disciplines freestyle (halfpipe, slopestyle, big air).

Un camp freestyle est organisé aux 2 Alpes avec une douzaine de participants.

Saison 2006-2007

Le site internet du club est mis en place par Joël Golinucci et permet ainsi de s’adapter aux nouvelles technologies. Le second camp freestyle est organisé en France.

Première édition du carnaval des Rochers-de-Naye.

Saison 2007-2008

Le freeride se développe de plus en plus. Une sortie prévention est organisée pour les jeunes afin de les sensibiliser aux risques de ces nouvelles pratiques (utilisation du matériel spécifique : DVA, pelle, sonde).

Le carnaval remporte un magnifique succès avec plus de 50 personnes déguisées.

Saison 2008-2009

La Riviera organise les Jeux Internationaux de écoliers (ICG). Des compétitions de ski de fond, de ski, de snowboard, de curling, de ski-orientation et de patinage de vitesse sont organisées dans la région pour 450 athlètes de 21 pays. Le ski-club a géré les compétitions de ski et de snowboard (slalom géant + skicross/boardercross) aux Rochers-de-Naye avec plus de 250 participants et 80 bénévoles par jour. Une véritable réussite pour le club et toute la région.

Saison 2010-2011

Une délégation du club a la chance de partir au Canada (Kelowna) pour les Jeux Internationaux des écoliers. Une délégation de la Riviera qui réunissait aussi des athlètes du ski-club Blonay. Le club était représenté par deux entraîneurs et 4 athlètes (2 en ski et 2 en snowboard). Superbe expérience pour les jeunes avec de très bons résultats (médaille d’or en boardercross pour Sébastien Retord et médaille d’argent pour Boris Mouton en slopestyle).

Saison 2011-2012

Très bons résultats d’ensemble des compétiteurs avec notamment :

Boris Mouton, champion suisse de Big Air (<16 ans)

Vincent Niklès, champion suisse de slalom (OJ 2)

Alexia Bonelli termine a une magnifique 6ème place aux Jeux olympiques de la Jeunesse à Innsbruck (seule Suissesse sélectionnée)

La commune de Montreux fête ses 50 ans et le ski-club participe aux festivités (stand de présentation + parade). La manifestation rencontre un vif succès.

Saison 2012-2013

Laurent Wehrli (membre du ski-club), syndic de Montreux, devient Président du Grand Conseil Vaudois. Le club participe à un défilé en son honneur dans les rues de Montreux.

Saison 2014-2015

Participation à la parade pour les 20 ans du Marché de Noël avec un nouveau char.

Participation à la fête des Narcisses. Le char du ski-club en            association avec la Société de Développement de Caux est le char le plus fourni avec environ 25’000 fleurs.

Le club fête ses 90 ans avec une journée spéciale pour marquer le coup. Des activités pour les enfants sont organisées et le repas rencontre un réel succès avec plus de 110 personnes présentes dans le collège de Glion. Le club compte 155 membres actifs et 33 membres passifs.

Saison 2014-2015

Le local à pique-nique de Jaman et l’abri pour la dameuse sont inaugurés par la commune de Montreux. La commune reprend         également avec le SID (Syndicats des Pistes) la gestion des installations. Une séparation est donc opérée entre la gestion de la ligne par le Goldenpass et la gestion des installations et des             pistes par la commune.

Les nouveaux statuts du club ont été validés par Swiss-Ski. Après plus de 50 ans, le club possède désormais de nouveaux statuts qui correspondent à l’évolution du club et à certaines exigences.

Fantin Ciompi est double champion suisse (freeski U15) en slopestyle et en halfpipe et Adrien Vaudaux termine à la 4ème place en slopestyle. Adrien va intégrer le centre national de performance pour le freeski à Engelberg.

Le club participe aux Jeux Internationaux des Ecoliers à Innsbruck avec une 3ème place pour Adrien en slopestyle et une victoire pour Appoline Schneeberger en skicross (équipes mixtes).

Sébastien Aubord intègre le centre national de performance de Brigue en ski alpin.

Le groupe Rivieraski est dissout après 15 ans d’existence à cause du manque d’athlètes concernés par le ski alpin. Le nombre de compétiteurs pour le freestyle est cependant en augmentation depuis plusieurs années